Piranèse : un rêve de pierre et d'encre

A l’occasion du tricentenaire de la naissance de Giovanni Battista Piranesi dit Piranèse (1720-1778), la bibliothèque de l’Institut de France – riche de la quasi-intégralité de son œuvre gravé (1028 planches) – rend hommage à l’un des plus grands graveurs des Temps modernes à l'occasion d'une exposition qui s'est tenue du 20 janvier au 10 avril 2020.

Doué d’un esprit vif et curieux, son approche imaginative et critique du passé devait exercer une influence durable sur les artistes européens, à commencer par les pensionnaires de l’Académie de France à Rome. Il laisse un héritage culturel qui transcende les générations ainsi que les media d’expression artistiques et littéraires.

 Piranèse

Francesco Piranesi d’après Joseph Cades, Le Antichità Romane, t. I, Rome, 1784 (Bibliothèque de l'Institut de France, Fol. Z 181 F tome 1, frontispice)

 

Crédits

Commissaires :

Yoann Brault, ingénieur d’études / Olivier Thomas, bibliothécaire assistant spécialisé

Sous la responsabilité de Françoise Bérard, directrice de la bibliothèque

 

Remerciements à :

Erik Desmazières, membre de l’Académie des beaux-arts, et Baptiste Essevaz-Roulet pour leurs prêts

 

Ghislaine Vanier pour le montage de l’exposition

Cécile Bouet pour la réalisation de l’affiche et la communication

Aurélia Salahou pour la mise en forme des cartels et du livret d’exposition

Et à toute l’équipe de la bibliothèque.

 

Photographies :

Sauf mention contraire, ©Bibliothèque de l’Institut de France – Olivier Thomas

 

Accès à l'exposition :

(Il est possible d'accéder à une version plein écran des images en cliquant dessus)